RSS
RSS




[Liesel] Birth of an angel

Mer 27 Avr 2016, 01:50
         
Sommaire d'entraînements de Liesel Engelwald
Liesel Engelwald
Paper Craft – 18 ans - Aeternitas
[Expérimenté] ► [Aguerri]
Peut se montrer parfois timide, mais reste généralement ouvert avec les autres. Son comportement initialement pacifique l’a mené à vouloir se battre pour une utopie impossible, le plongeant dans une sorte de fanatisme dont il a fini par prendre conscience.

Sa mission est de retrouver les neuf grimoires d’Yggdrasil, qui recèlent chacun un pouvoir magique.

Il aime le sucré.
Sa passion est la lecture.
A un mauvais sens de l'orientation.
Bisexuel, avec préférence pour les hommes.
Il est un maître incontesté dans les origamis : il peut vous faire un éléphant en papier, taille réelle, sans toucher à la feuille.
Il est plutôt tactile, tout dépend avec qui.
Sous l’alcool, il devient enfantin, émotif mais surtout très curieux.
Sa couleur préférée est le bleu, dans toutes ses nuances, mais essentiellement le bleu vert, celui de son tatouage de guilde.


Inventaire
Armes et armures:
Khamsin ♦ ― Une dague forgée de malachite et de jade qui, lorsqu’elle est activée, augmente drastiquement l’agilité de celui qui l’utilise.


Épingle de l’éponge ♦ ― Une petite broche qui absorbe l’eau de pluie lorsqu’elle tombe sur le porteur, le laissant ainsi sec. Ne fonctionne pas sur l’eau des mages, monstres et des piscines.


Consommables:
Aucun.

Autres objets importants:
Lire ou Mourir ♦ ― Le journal de Mivard Drosin contenant ses aventures, ses expériences et ses découvertes sur la magie du papier. Véritable mode d'emploi du mage de papier, que Liesel utilisera pour ses entraînements.


Grimoire Asgard ♦ ― Livre offert par Irina. Il possède des propriétés magiques curatives. Recèle le fragment d’âme Espoir d’Yggdrasil.

Grimoire Jotunheim ♦ ― Livre offert par Mivard Drosin. Il possède des propriétés magiques en lien avec le bois. Recèle le fragment d’âme Confiance d’Yggdrasil.

Grimoire Niflheim ♦ ― Livre volé au clan Leoni. Il possède les propriétés magiques de la glace et du froid. Recèle le fragment d’âme Peur d’Yggdrasil.

Grimoire Helheim ♦ ― Livre récupéré sur la dépouille d’Ivan. Sa magie réduit l’énergie vitale de la cible, se présentant sous plusieurs formes : fatigue intense, maladie, nécrose, etc.



Fiche de sorts
Maîtrise du papier:
Papier Simple - Niv.☆ ♦ ― Papier sans propriété particulière. Permet de brasser beaucoup de feuilles sans dépenser beaucoup d'énergie.

Papier Tranchant - Niv.1 ♦ ― Utiliser le papier comme couteau. Lancer un petit nombre de feuilles tranchantes plates ou en origamis. Le papier coupe la chair faiblement.

Papier Solide - Niv.2 ♦ ― Utiliser le papier comme matériau solide. Liesel l’utilise principalement pour créer des plateformes aériennes, mais il peut aussi créer des murs, dômes, cubes, ou autres objets pouvant protéger.

Papier Doux - Niv.2 ♦ ― Utiliser le papier comme tissu souple. Création de bandages, garrots, etc. Il peut créer des vêtements recyclables dont la propriété est modifiable (solidité, etc.).

Papier Mâché - Niv.1 ♦ ― Utiliser le papier comme matière beaucoup plus modélisable et colorable, permettant de créer des leurres et des pièges. Impossible de recycler le papier utilisé sous cette forme.

Structure Stable - Niv.2 ♦ ― Paper Crafting de base. Permet de créer des objets simples ainsi que des armes. Les formes plus complexes nécessitent un certain temps de création, mais restent néanmoins possibles.

Structure Dynamique - Niv.1 ♦ ― Paper Crafting plus avancé. Permet de façonner des animaux ou objets animés, de petite ou moyenne taille, qui serviront Liesel. La monture lapin reste sa forme préférée…

Compétences notables:
Treppe ♦ ― Pose dans les airs des feuilles A4 qui restent stables et qui supporte largement le poids d’un être humain.

Frenetische Lawine ♦ ― Si une grande quantité de papier se trouver à portée, provoque une avalanche/tornade.

Eilenhase ♦ ― Créer une monture en forme de lapin géant.

Yggdrasil:
Quadrawurzeln ♦ ― Créé des petits satellites carrés au pliage complexe, qui peuvent s’adapter à diverses situation. Chaque satellite possède les propriétés d’un grimoire. (Nombre de satellite : 4).

Asgard ♦ ― Le papier luit d’une lumière vert clair et referme les plaies, guérit les maladies, brûlures ou cicatrices.

Jotunheim ♦ ― Le papier fait surgir de lui-même des ronces ou des échardes qui perforent l’ennemi.

Niflheim ♦ ― Le papier se gèle et peut devenir beaucoup plus coupant. Cependant, il est également plus fragile.

Helheim ♦ ― Consume l’énergie vitale d’une cible en contact avec le papier.


Timeline
Arc


0
Aeternitas

♦ Intégration ~ Le tout début de l'aventure pour Liesel : son intégration à Aeternitas.

♦ Diablotins farceurs ~ La première mission de Liesel, menée en compagnie d'une certaine Ysaline Todella.

♦ Rencontre Nina - Liesel - Aria

♦ Assassin en devenir ? ~ Entraînement à la dague de Liesel.

♦ La Bibliothèque de Neferet – 1ère Partie ~ Rencontre avec Mivard Drosin, le mentor de Liesel.

♦ Engelwald & Leoni ~ Partie 1 : Retour en enfance. Liesel retourne enfin dans son foyer.

♦ Bienvenue à bord ! ~ Mission de Liesel qui l'emmène en mer, en compagnie de nouveaux camarades.

♦ "Vivre, c'est survivre à un enfant mort." ~ Retrouvailles avec Ysaline, qui se soldent d'une façon peu agréable.

Arc



1
Evlogiméni Mageía

♦ Un espoir retrouvé, un espoir perdu... ~ Il est temps de se mettre au boulot ! Liesel sort de sa phase dépressive avec un entraînement avec Sirius et la rencontre avec de vieux amis.

♦ Taupe (-icide) ? ~ Mission imprévue qui mettra à l'épreuve la furtivité de Liesel.

♦ Espérance perdue ~ Irina dévoile enfin tous ses secrets (3 parties).

♦ Livre magique, livre est un nom masculin ~ Se remettre sur pieds, un petit cadeau de la part d'Irina, et autre chose, aussi...

♦ La Bibliothèque de Neferet – 2ème & 3ème Parties ~ Liesel se voit embarqué dans un conflit bien plus grand que ce qu’il avait prévu, et cela n’est que mauvais présage.

Arc


2
Ragnarök

♦ La Dynamique des Sports ~ Des vacances ? Un camp d’entraînement, plutôt...

♦ Engelwald & Leoni ~ Partie 2 : Sang-froid et cœur chaud. Des pèlerins en pèlerinage.

♦ Historia ~ Des découvertes en tout genre…

♦ Incipit ~ Retour dans l’enfance de Liesel : son déménagement vers Bosco.

♦ Alpha Lyrae – feat. Nina ~ Mission en compagnie de Nina en terre caelicienne.

♦ Ragnarök ~ Liesel et ses camarades vont secourir Cläre à travers les terres glacées.

Arc


3
Automna

♦ Presse Privée ~ Liesel se laisse aller, il expérimente, malgré lui.

♦ Suppôt de Moloch ~ Une mission banale contre des mages noirs.

♦ Après l’hiver – 1ère Partie ~ Réunions entre amis : ça tourne mal !

♦ Incipit ~ Quelques jours dans le passé.

♦ Cœur Éphémère (I) – feat. Nina ~ Ysaline rencontre un visage du passé.

♦ Après l’hiver – 2ème et 3ème Parties ~ Le méchant !

Arc


4
Prometheus

À venir.



Fiche de liens
Mugetsu

Liesel ressent une grande admiration devant Mugetsu et a aveuglément confiance en lui. Le considère comme intelligent, séduisant, puissant. Mugetsu incarne donc son modèle.
Nina Andersen

Nina est considérée comme l'aînée par Liesel. Elle semble beaucoup plus expérimentée et pourtant à peine plus âgée que lui... Peut-être a-t-il tort de son considérer plus proche d’elle après la mission qu’ils ont effectuée ensemble ?
Aria Horwand

Aria et Liesel s'entendent très bien. Le côté dynamique et meneur d'Aria s'imbrique parfaitement avec la nature calme mais facilement entraînée de Liesel. Ils se connaissent encore peu, mais savent qu'ils pourront un jour compter l'un sur l'autre.

Cläre Leoni Engelwald

Puissante combattante à l'épée, virtuose dans la magie de la neige, mais pire encore : mère, Cläre vie à Bosco. Le clan Leoni a tenté de la retrouver pour la mettre à sa tête, mais, sauvée par Liesel et ses camarades, elle est désormais libre.
Eryck Völker Engelwald

Liesel respecte beaucoup son père, en qui il a confiance. Il utilise la magie des contes, qui lui permet de matérialiser des créatures fantastiques. Ces derniers proviennent tout droit d’un des grimoires d’Yggdrasil : Alfheim. (© Idée de Nina)
Oswald Leoni

L'oncle de Liesel est un homme simple et protecteur. Liesel est à l'aise avec lui. Oswald peut contrôler les animaux comme les chiens ou les loups et est un archer hors pair. Il a hésité à retourner vers le clan Leoni, pour Baasje, cependant il finit par accepter de s’en détacher pour Cläre.

Ysaline Todella

Jeune mercenaire qui est pour ainsi dire la première amie de Liesel. Ils se font confiance du fait qu'ils ont tous les deux basculé dans une nouvelle vie du jour au lendemain, presque en même temps. Sa famille ne semble pas l’avoir beaucoup considérée, lorsqu’elle était jeune, et elle en paie les conséquences. Elle se bat aux côtés d'un fabuleux rapace embrasé : Yolagaar, qui peut prendre la forme d’un sabre ou d’un bouclier. Ysaline cherche la Source du Feu pour y baigner Yolagaar, afin qu’il grandisse.
Mivard Drosin

Cet homme est le mentor de Liesel. Celui-ci l'admire et le respecte. Cependant, Maître Drosin semble se sentir seul et pense que le papier est une créature qu'il faut respecter... Il gère seul l'une des plus grandes bibliothèques de Desierto, dans la Cité Indépendante de Neferet.
La Flan’mily

Treize jumelles qui se ressemblent comme treize gouttes d’eau. Elles ont un point commun et pas des moindres, elles maîtrisent toutes la magie du flan. L’une d’entre elles a demandé à Liesel de retrouver les douze autres pour qu’elles puissent se revoir à nouveau.

Sœurs trouvées : 3/13.

    - Flan, à Bosco ; s’excuse tout le temps ;
    - Crème, à Caelum ; rigole sans arrêt ;
    - Sachetorte, en Fiore ; elle hurle, beaucoup.

Desdemona

L’ombre derrière Yggdrasil. Disparu on ne sait où suite à son combat contre Liesel, s’il se réveille parmi les mortels, le nombre de victime serait considérablement élevé.


Familier
Alkael
Chien Spitz – Crocs élémentaires
[En apprentissage] ► [Novice]
Alkael est une chienne intelligente, sportive, affectueuse et, initialement, tout à fait normale. C’est Baasje qui a permis à Alkael d’utiliser la magie. Elle comprend les ordres donnés en dialectes d’une certaine région d’Iceberg.

Compétences:
Crocs Élémentaires

Crocs de feu – Niv.1 ♦ ― Mordre l’ennemi et brûler sa peau ou ses vêtements.

Crocs de givre – Niv.1 ♦ ― Mordre l’ennemi et congeler la plaie.





Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 94 366
avatar
Liesel Engelwald
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 260
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Juil 2016, 19:07
         

Avec tout le beau monde que je venais de rencontrer, mon envie de progresser et de devenir plus fort s’était accrue ! C’était pour cette raison qu’à peine quelques jours après mon retour de mission, j’avais en tête d’effectuer une série d’entraînements intensifs afin d’améliorer mes aptitudes physiques. Mon lamentable combat contre ce diablotin ne pouvait être une base sur laquelle je pouvais avancer, décemment pas. Je devais faire mon possible pour progresser dans le combat sans magie, surtout après avoir constaté à quel point lancer ces quelques feuilles de papier m’avait épuisé magiquement. J’avais mis cela sur le compte de la fatigue physique, sur l’instant, mais ma réserve de magie était minable, aussi devais-je apprendre à me débrouiller sans.
Je partis donc en direction de la bibliothèque Est. En regardant les inscriptions sur les étagères, je cherchais un livre sur le combat en même temps de réfléchir à l’arme qui m’intéressait. Je pensais à la dague : léger, rapide et discret, me permettant aisément de ne pas tuer l’adversaire et simplement de le blesser. Mais je remettais en cause cette idée, peut-être qu’une autre arme me conviendrait mieux… En tout cas, je n’allais pas le savoir sans essayer ! Je cherchais donc un ouvrage qui pouvait m’intéresser. Je me sentais dans mon élément, ici, entouré de livres. J’en notais particulièrement trois : Combat à l’Arme Blanche : Epées, Dagues et Autres Armes Courantes ; Les Secrets d’une Dague ; Le Conte du Poignard Agile. Le premier livre était un vulgaire manuel de combat, qui me serait plus qu’utile pour apprendre les bases du maniement de l’arme. Le deuxième bouquin était un tas d’explications sur la dague à choisir, en fonction de notre personnalité, notre corpulence, notre combativité, notre magie, et tout un tas d’autres paramètres que j’allais probablement ignorer pour la plupart, étant donné les 653 pages de variables à prendre en compte pour trouver LA dague. Le troisième semblait, d’après la quatrième de couverture, porter sur l’histoire d’un voleur qui dérobait aux nobles et défendait les pauvres lors des bagarres et des arrestations. J’espérais que les descriptions des scènes de combat allaient m’aider à apprendre quelque chose de pratique, les deux premiers livres étant théoriques.
En possession de mes trois livres, que je faisais flotter près de moi grâce à la magie de contrôle de papier, je me dirigeais vers l’armurerie, où je pris l’une des dagues en présentation pour me rendre enfin vers la salle d’entraînement, au septième étage de la Haute-Tour. J’avais profité de mon temps de « convalescence » pour me faire un plan des lieux. J’arrivais donc dans la salle du simulacre, qui m’aurait paru totalement abandonnée si l’on ne m’avait pas expliqué son fonctionnement.


Sirius, pourrais-je avoir une salle d’entraînement classique, s’il vous plaît ? Je ne sais pas trop comment la décrire, faites comme bon vous semble.

Il me suffit de lire dans tes pensées pour avoir la description exacte de ce que tu souhaites, Liesel. Et voilà !


Un éclair de lumière m’aveugla un instant, puis je me retrouvais dans un lieu totalement différent, une pièce dont les murs étaient en pierre, éclairés par des bougies sur le mur. L’endroit ne possédait qu’une porte, condamnée. Les lieux étaient tels qu’ils étaient décrits dans un livre que j’appréciais. À ma droite, des squelettes ambulants dans une cage. Sirius m’informa qu’il s’était permis de matérialiser des formes de vie hostiles à morphologie humaine sans en avoir l’apparence, afin que je puisse passer à la pratique sur cible sans culpabiliser… Il était merveilleux. L’ambiance des environs était assez lugubre, et c’était exactement ce que je souhaitais. Je me trouvais dans une salle d’entraînement qui semblait appartenir à un dédale abandonné, laissé aux monstres. Ainsi, le sérieux m’était imposé. Entouré de cette aura menaçante, l’idée « j’en ai marre, j’arrête » ne pouvait plus venir.



Salle d'entraînement:


Je m’assis au centre du cercle puis plaçai les trois livres flottant face à moi. Je mis mes lunettes de vent, afin de lire plus vite, et commençai par avaler d’une traite Combat à l’Arme Blanche : Epées, Dagues et Autres Armes Courantes en relevant des passages intéressants. Habituellement, je préférais lire à vitesse normale, pour profiter du livre, mais je voulais ce coup-ci accélérer. Nombre des informations que je trouvais dans le chapitre dédié à la dague furent le combat d’un homme désarmé face à une dague et de dague contre dague. Ils étaient intéressants car les exemples montrés me permettaient de me défendre même sans arme et ainsi ne pas perdre tous mes moyens en cas de désarmement. Ainsi je mis en pratique ce qu’il y avait d’écrit, tentant premièrement de comprendre quel était le sens de tout ce charabia.


« Rapproche-toi ainsi en tenant ton pied droit avancé. Si ton adversaire estoque sur ta gauche, alors va avec ta dague pendante depuis ta droite contre son arme, et saisis sa main avec ta dague, derrière la main au niveau du poignet, et ainsi dans cette défense ton pommeau est en haut et ta lame en bas. Maintenant, dès que tu touches son poignet avec cette défense, va sous son bras avec ta dague (ta lame doit manœuvrer en restant près de son bras), et contourne sa main, et appuie bien ta lame contre son bras pour le pincer plus fort. Force sa main vers le bas à ta droite, et va avec ton pommeau, par l’intérieur de son bras droit, vers son visage ou son menton. Maintenant s’il lève vers ta dague, alors lance ton arme autour de ta tête, et estoque horizontalement par l’intérieur contre son bras droit et droit vers son visage. Et taille son visage pardessus, en reculant le pied gauche. » … J’ai rien compris. Sirius, pouvez-vous me traduire ceci dans une version plus aisée ?

Si tu le souhaites, je peux afficher une projection de la situation décrite.

Ce serait super !

Ainsi j’observais avec attention les mouvements des combattants. Ils étaient tous deux si agiles. Allais-je un jour l’être autant qu’eux ? Je ne me voyais pas comme certains mages peints dans les livres, immobiles et rétamant leur adversaire sans lever le petit doigt. Mes parents m’avaient toujours dit que ma magie pouvait profiter d’une forte mobilité, si je la développais vers cette voie. Avec ma dague entre les mains, j’imitais les mouvements des combattants fictifs qui étaient face à moi. Je n’avais pas réalisé à quel point esquiver des assauts complets avant de trouver le bon moment était épuisant. Pendant ma première demi-heure, je passais le plus clair de mon temps à esquiver les attaques du fantôme qui m’attaquait. J’avais demandé, après observation, à me retrouver en situation. De ce fait, mon énergie partait rapidement sans réussir à tourner mes esquives à mon avantage. Chaque évasion était une ouverture de plus… Là était mon problème.

Je fis une pause. Je n’étais pas tellement habitué à tant d’efforts physiques et de concentration si longtemps… J’en profitais pour lire un peu plus Le Conte du Poignard Agile. Le personnage principal, pas plus grand que moi, était décrit comme un individu n’ayant pas peur de la mort. C’était précisément ce qui l’aidait dans le combat : il n’était pas effrayé de perde, il avait donc gagné d’avance, car la défaite n’en était pas une pour lui. Je devais me calquer sur ce modèle. Surtout ici, la défaite n’était qu’une leçon pour l’instant.

Je me remis au travail. Mes muscles me faisant déjà mal, je repris le combat contre cet adversaire imaginaire. L’hologramme était si bien penser qu’il m’était possible de le toucher. C’était absolument fascinant. L’ennemi porta un coup à ma gauche, par le haut. Habituellement, j’aurais esquivé, mais je devais essayer d’aller vers lui. En bloquant son poignet avec ma lame, je fis glisser celle-ci derrière le poignet, de manière à pouvoir contrôler son bras, verrouillé entre mon poignet et ma dague. Fier de cette parade, un moment de confusion me prit, et je regardai le visage de mon adversaire, qui sembla aussi confus que moi, l’espace d’un instant. Mais il reprit ses esprits avant moi et utilisa ce verrou pour s’en libérer et me faire une clé de bras. Clé de bras dont je profitais instinctivement pour le jeter au sol en le faisant rouler sur mon dos. Au sol, je caressai son coup de ma lame, lui indiquant ma victoire.

Je continuais ces combats pendant plus de deux heures, faisant tout de même quelques pauses. J’alternais à fréquence équivalente les combats réussis de ceux lamentablement menés, jusqu’à petit à petit reporter chaque manche, comprenant comment contrer chaque point d’assaut, en perfectionnant à chaque « mort » mes mouvements, saisissant d’où venait le problème. Au bout de presque trois heures, après une longue pause, j’étais fin prêt à passer à la pratique.


Au moment même où je pensais cela, les portes des cages s’ouvrirent et laissèrent sortir les squelettes, tous armés.

Squelettes armés d'une dague:


Parfait… Voyons si cela a été utile !

Le premier arriva vers moi et attaqua de front. Pris de peur, je reculais d’un petit saut par réflex.

Non non Liesel… Ça ne va pas… N’aie pas peur de l’ennemi, affronte-le de face !

Le squelette arriva à nouveau par dessus, tentant de planter son arme dans ma poitrine, à gauche. Je lançais mon bras vers le sien, pour faire passer mon arme derrière la sienne et dans un geste circulaire, envoyer son bras à droite, le faisant poser un genou à terre. Nous étions immobiles un instants, ne sachant trop que faire pour ma part… Derrière moi, un assaut d’un autre squelette arriva. Instinctivement, je bougeai sur le côté pour laisser le second opposant poignarder le premier, puis venir à reculons pour achever le second sur les côtes, en restant derrière lui afin de garder les yeux vers là où il regardait.

Une grande fierté venait de me posséder, j’avais réussi ce combat avec brio. Mais je n’eus pas le temps de me réjouir : le troisième ennemi que j’avais négligé venait de tirer une flèche sur mon arme, que je ne tenais pas bien, me faisant la lâcher de frayeur. Je me retrouvais donc désarmé face à un archer et je devais à tous prix éviter d’utiliser la magie ! Je me jetai derrière l’une des deux colonnes brisées et réfléchis. Il était au fond de la pièce, je devais agir et mon arme était de l’autre côté.


Reste calme… Un archer, c’est un simple archer…

Squelette archer:

Je jetai un coup d’œil pour observer l’ennemi et manquai de recevoir une flèche dans l’œil.

Il est immobile. Parfait…

Je ne voulais pas matérialiser de papier, trop coûteux en énergie, et utiliser celui à ma disposition était largement faisable, mais je préférais ne pas abîmer les livres de la bibliothèque. L’entraînement était en pause : mourir d’une flèche était plus important que d’apprendre à utiliser une dague. Mais une autre part de moi m’ordonnait de braver le danger… ce genre de situation n’allait pas être rarissime dans le futur, je me devais donc d’apprendre à m’en sortir. Dans un combat, on est jamais totalement prêt, d’autant plus qu’il ne s’agissait que d’un squelette archer sans aucun pouvoir magique. Ma situation était lamentable, et je voulais changer le monde…

J’entendais le grincement de ses os concentrés sur sa cible. Ne ressentant aucune douleur musculaire, il avait bandé son arc et attendait le moment idéal pour lâcher la flèche et me tuer. J’invoquai deux petites feuilles de papier qui partirent dans une direction opposée. Le son du papier se déchirant à cause de la flèche tirée m’indiqua que je pus partir incessamment. Je me précipitai vers ma dague à terre pour la ramasser. Je roulais ensuite derrière un pylône, debout contre lui. Une douleur sur le flanc se manifesta : une deuxième flèche m’avait frôlé et ouvert la peau.

Tss… T’es coriace…

Une épaisse bande de papier soyeux vint se poser sur ma blessure, me laissant continuer mon action. Cette fois-ci, j’avais mon arme, et un archer au corps à corps était bien faible sans arc bandé. Je n’avais qu’à me rapprocher, mais comment ? La même technique que plus tôt n’allait probablement pas m’aider… Un éclair de géni me traversa. En mettant la dague sur le côté, il m’était possible de voir dans le reflet la situation du squelette. Je n’aurais qu’à profiter d’un moment d’inattention pour agir. C’était risqué, ma je n’avais pas le choix : la vie que j’avais choisie était risquée. De plus, en cas de blessure mortelle, Sirius agirait probablement, stoppant la flèche au dernier moment, ou je ne savais quoi, enfin j’espérais. Un long moment de silence passa… Le squelette fini par débander son arc pour effectuer quelques pas en arrière, c’était le moment où jamais ! En approchant de lui, il décocha une flèche que j’esquivai en roulant. Arrivé à son niveau, je pus sectionner son bras, le rendant incapable d’utiliser son arc. Déprimé, il regarda son arc sans ressentir de douleur, puis observa mon visage avant de ne voir que la lame de mon arme plantée dans son œil. Il s’écroula sur le sol. Je fis de même. Le combat m’avait achevé.


Sirius perçut ma fatigue et les lieux devinrent plus éclairés, plus sûr, l’ambiance changea et l’air était plus pur. La pièce devint rassurante et les squelettes avaient disparu. Je soupirai.

Sirius, comment est-ce qu’un coup de dague peut tuer un squelette ?

Pour faire simple, ce sont des corps sans vie, animés par les flux d’Aeternanos encore actifs d’un être décédé. Un simple choc physique suffit à stopper net toute l’activité, de façon définitive. Cependant, il existe différents types de morts-vivants : ceux réanimés par des Aeternanos, comme ceux que tu viens d’affronter ; les spectres, coincés entre les deux mondes sous une forme diminuée ; enfin ceux qui ont trompé la mort au travers d’un rituel de nécromancie, qui sont donc extrêmement dangereux : les liches.

Je vois… Le monde regorge de dangers…

Il ne répondit pas… Mais peu m’importait pour l’instant. Je posais les deux livres que je lisais sur une caisse près du fond, puis parcourus le dernier. Les Secrets d’une Dague fut vraiment inutile, d’autant plus que je n’avais pas le luxe de me payer n’importe quelle arme, vu mon argent actuel.

Cet entraînement à la dague allait suffire pour aujourd’hui. J’étais épuisé, et ma blessure me faisait toujours mal, malgré le pansement que j’avais appliqué. Je ramenai les livres à leur place puis allai dans ma chambre. Je m’allongeai sur mon lit, en observant silencieusement le plafond.

Quelle vie dangereuse… Est-ce que je vais la finir au combat de façon lamentable dans quelques jours ? Ou bien perdre ma vie dans un combat qui décidera du sort du monde, en sacrifice pour le monde parfait pour lequel nous combattons ..?

Une vague de peur m’instaura soudainement. Qui pouvait imaginer les dangers qui m’attendaient, les choix que j’allais faire, ceux dont j’allais être fier et ceux que j’allais regretter amèrement, les gens que j’allais sauver et ceux que j’allais regarder mourir ? J’avais conscience de tout cela, mais je me voilais la face : en m’engageant ici, malgré tous les moyens qui étaient à ma disposition, la mort m’attendait à chaque coin de rue. La vie que j’avais choisie pouvait s’arrêter à chaque instant. Mais je ne regrettais rien pour l’instant. Un monde parfait nous tendait les bras, il fallait juste que chacun réalise que l’homme est bon. Il fallait que l’homme abandonne son hostilité, sa colère, sa peur, ses peines… afin de forger le nouveau monde parfait, dont j’allais être le fondateur, au sein de cette guilde. Mais quel traitement infliger à ceux qui refusent ce monde ou qui cherchent à le détruire..?

Je me jetais plus haut sur mon lit, la tête dans le coussin, puis déclara à haute voix, presque étouffé, pour m’encourager :


Tu dois devenir fort, Liesel. Tu en as le potentiel, sinon on ne t’aurait jamais accepté ici… Sans cette force, notre quête est vaine.



Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 94 366
avatar
Liesel Engelwald
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 260
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 01 Aoû 2016, 18:23
         
Un oubli ? Non. Je ne vois pas de quoi vous voulez parler... *Tousse* S.



Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: SS++
Aeternanos: 500 001
avatar
Raziel
Mage
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 240
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 01 Aoû 2016, 18:50
         
Voici le compte-rendu détaillé de la correction :

- entraînement, donc bien évidemment, voici 500 points.

- le rang S t'offre aussi 250 points supplémentaires.

- il y avait un total de 145 lignes, soit 1 450 points de base.

- ce n'est PAS parfait. Tu n'as pas fait beaucoup de fautes, mais relis ton deuxième paragraphe, s'il te plaît : "dague" => nom féminin. Non mais. Vilain.

- cet entraînement ne sort pas du contexte de persévérance de Liesel : les 50 points sont là !

- un entraînement en compagnie de Sirius, je ne peux pas dire que ce soit "original", mais vu le contexte de la guilde c'est bien normal. Et ce sera pareil pour tout le monde désormais. Pas de points d'originalité.

- pour l'histoire, restons calme, ce n'est pas décisif pour Liesel. 100 points sont suffisants.

- le rendu, lui, est net. 90 points.

- les morts des squelettes sont relativement loufoques, le désespoir de Liesel devant des explications pourtant limpides (mais tutafeh) d'un livre simple sont très rafraîchissantes. 150 points.

- pour la qualité de rédaction, je pense que 195 points sont appropriés au récit.


TOTAL : 2 785 points supplémentaires pour toi.



Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: SS++
Aeternanos: 500 001
avatar
Raziel
Mage
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 240
Voir le profil de l'utilisateur
         
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé