RSS
RSS




Aron, Le sauvage préstigieux

Mer 10 Aoû 2016, 02:52
         

Aron Eldaciel
[Identité]
Genre :
Nom :Eldaciel
Prénom :Aron
Âge :17
[Physique]
Cheveux :???
Yeux :???
Taille :1m68
Main directrice :Droite
[Situation professionnelle]
Magie :Magie du sang
Guilde :Le Comité
Rang Actuel :Novice

Histoire:
Celui-ci avait les cheveux clairs et les yeux verts… Il était différent des autres. Les étrangers avaient peur, mais lui non, il était fier. C’est ce que je me disais en observant son regard vide sur la table tachée de sang. Ma mère ne cessait de me répéter qu’il fallait que je mange pour devenir un bon guerrier. Tout le monde croquait la peau de ce pauvre homme… Mais lui aussi il aidait sa « tribu » quand on y pense bien. Ma mère n’aimait pas que je pense comme ça. Pour elle, chaque étranger était juste une proie stupide qui s’est jeté dans la gueule du loup. Alors je fermais les yeux, me disant que personne ne pensait comme ça, et que ce n’était pas normal… Oui, j’étais juste un jeune garçon dans un petit village, qui était destiné à devenir un guerrier. Rien de plus, rien de moins. Alors je mordis dans la joue de l’homme que j’admirais il y a peu, lui arrachant violemment la chair. Toute la tribu était présente. C’était assez rare que tout le monde revienne de la chasse sain et sauf.
Ce jour-là était la veille du début de mon apprentissage. Dans ma tribu, c’était chose rare, et beaucoup me l’enviaient : maîtriser son sang. C’était inné, je n’y pouvais rien. Peut-être la vie avait-elle décidé de faire de moi quelqu’un d’important ? Avant même que tout le monde eût fini de se nourrir, je décidai d’aller me coucher. L’idée de se nourrir d’homme me répugnait, outre le fait que j’en eus mangé presque toute ma vie. Pourquoi ne pouvions-nous pas juste être amis ? C’étaient aussi des êtres humains après tout ! Cela faisait quelques jours que je pensais cela.
Le lendemain, commença mon entrainement. Le mentor du village maîtrisait lui aussi son sang et allait m’apprendre à devenir un chasseur. Je gravis donc les quelques marches qui menait vers sa hutte, puis m’assis.
« Bien, tu sais que c’est un grand jour pour toi, pas vrai ?
- Oui.
- Alors je vais commencer par t’expliquer l’importance du sang. Tout d’abord, tu ne dois jamais oublier : le sang est sacré ! C’est un cadeau offert par le soleil lui-même ! Alors ne le gaspille jamais ! »
Le mentor du village était la seule personne avec un minimum de connaissances. Tous les autres étaient des ignorants stupides sans aucune manière.
« Tu vas apprendre à faire une forme coupante avec ton sang. »
L’entraînement commença sérieusement. Alors que je pouvais à peine faire flotter mon sang, il me demandait déjà de faire des formes bien particulières. Je fis alors appel à mes pouvoirs. Le bout de mon index s’ouvrit, et du sang commença à couler sur toute ma main. J’essayai de former ne serait-ce que quelque chose de solide, mais ce fut un échec. Le vieil homme baissait alors la tête.
«Si tu n’es même pas capable de faire quelque chose d’aussi simple, comment veux-tu devenir un chasseur ? Tu n’aurais même pas dû être bénit par le soleil… J’espère que la tribu te chassera
Ces mots avaient marqué mon jeune cœur… Comment pouvait-on dire quelque chose d’une telle envergure à quelqu’un d’un si jeune âge ? Je me levai alors, avant de rentrer chez moi, quelques mètres plus bas. Ma famille avait tout entendu et ne me posait aucune question. Je dus alors m’entraîner à la dague depuis ce jour. Je ne la maîtrisais pas, mais j’arrivais quand même à me battre avec. Pendant mon temps libre, je m’entrainais aussi  à utiliser correctement mon « don ». Et ce pendant près d’un an, jours et nuits, je ne cessais de manipuler mon propre sang encore et encore, mais sans le dire à personne, de peur d’être mal compris ou rejeté. Je voulais ressembler à tout le monde…
Le jour arriva où je devais chasser pour la première fois. Ma tribu avait repéré un explorateur égaré. Nous nous déplaçâmes entre les arbres, ne lâchant jamais de vue notre proie. On me fit signe de me faufiler derrière lui, afin de le prendre par surprise. Je m’approchai donc doucement ma cible, faisant le moins de bruit possible. Quand, au moment de frapper, toute la tribu se mit à hurler et à courir vers l’explorateur en panique. Il fit demi-tour, me bouscula et partit. A cause de ces imbéciles de primâtes ignorant, notre cible s’était enfuie ! J’étais en colère. Je baissais la tête avant de remarquer un livre au sol. Je ne voulais pas leurs faire le plaisir te tirer quelque chose de cette chasse. Je pris donc le livre avec moi. Une fois la nuit tombée, je me décidai enfin à ouvrir le livre. Je pense que c’est à ce moment que ma vie a basculé.
Dans ce livre, se trouvait un texte, écrit en différentes langues, dont la mienne. J’étais fasciné par cette découverte, et ne voulais surtout pas que les autres singes la trouvent. Ainsi, pendant 4 ans, j’eus réussi à apprendre de nouveaux langages, et à chaque chasse, je récoltais tout ce que je pouvais savoir sur les autres cultures, les autres pays, les conflits, la noblesse… Et puis arriva ce jour… Comme d’habitude, je devais aider la tribu à chasser les marchands ou les touristes qui passaient dans le coin.
Aujourd’hui, c’était un marchand. Il avait l’air assez riche et noble. Le stratagème de chasse était toujours le même : je me faufilais derrière la cible avant de l’abattre. Mais cette fois-ci, je voulais que tout change, je ne voulais plus être avec des déchets qui ne jurent que par la mort, je voulais faire partit de la haute société. Une fois derrière le riche marchand, je lui murmurai à l’oreille :
« Rejoignez moi près de la plage, j’ai quelque chose qui a une certaine valeur à vous remettre… »
Avant de crier comme un simple sauvage. Comme prévu, il prit la fuite en direction de la plage, et la chasse fut un échec… Pour ma tribu… Pour moi, elle ne faisait que commencer. Dès que possible, je me dirigeai vers la plage où l’on avait rendez-vous. Comme prévu, il était là. Les riches personnes sont souvent avides d’argent. Je lui ai donc promis un objet indéfini mais ayant de la valeur. Sachant qu’il parlait à un membre d’une tribu de sauvage, il devait s’attendre à un objet sacré, ou en or. Je mis alors mes deux mains dans mon dos afin de faire croire que j’y cachais un objet de taille conséquente. Le marchand me regardait d’un air impatient mais inquiet. Sans même qu’il n’eut le temps de cligner des yeux, sa gorge était déjà profondément ouverte, laissant presque entrevoir ses cervicales. Il tomba au sol, recolorant ainsi le sable d’un couleur écarlate. Je le regardais se vider rapidement de son sang. Quelques minutes s’écoulèrent, avant que je ne prenne sa tenue pour l’enfiler. Elle m’allait à merveille. Je remarquai un bateau, probablement en train d’attendre le marchand.
« Peut-être pourrais-je me faire passer pour lui et quitter cette île ! »
Je me mis alors en route vers mon village, pour récupérer ma quelque centaine de livres. En arrivant au village, tout le monde était regroupé sur la place, autour de la maison du mentor. Je trouvai un meilleur emplacement, afin de voir l’évènement. Le vieil homme était mort.
Les meilleurs soldats prirent donc le corps, puis le déposèrent sur une grande dalle en pierre. Tout le village se mit alors à genoux, et se mit à prier le soleil. Peut-être n’étaient-ils pas si sauvage au final… Peut-être était-ce moi qui ne les comprenais juste pas… Soudainement, les deux soldats se levèrent. Ils prirent un couteau orné qui était posé juste à côté d’eux, avant d’ouvrir le vieux cadavre en deux ! Je n’avais jamais vu quelqu’un d’important mourir dans le village. Le plus âgé des deux soldats commençait à prendre les boyaux du vieil homme et à les jeté sur son public. Comment avais-je pu penser que de tels hommes n’étaient pas sauvages ? Je repris alors ma route vers ma maison.
Pendant que je fouillais pour retrouver les derniers livres, ma famille entra dans la maison, couverte de sang. Ils me fixaient, choqué, comme si j’étais un monstre. Ma mère se mit à crier :
« TU ES UN MONSTRE, COMMENT PEUT TU T’HABILLER COMME EUX, T'INTÉRESSER AU MEMES CHOSES QU’EUX ? LE VILLAGE TE CHASSERA !! TU PEUX EN ÊTRE SÛR !»
Je laissais sortir un léger soupir… Après toutes ces années, je devais le dire…
« Non… C’est moi qui vais chasser le village. »
Sans laisser le temps à ma famille de penser quoi que ce soit, je me mis à courir vers ma mère, ma lame de sang à la main, avant de la planter dans son œil. La lame était assez profonde pour toucher le cerveau. Je n’avais jamais été aussi satisfait. Après tout, ces singes ne méritaient pas de salir cette terre plus longtemps. Je fus alors pris d’une folie meurtrière, assassinant ainsi toute la tribu. Peu d’entre eux savaient se battre.
Après quelques heures de massacre, seul le meilleur guerrier était toujours à côté du cadavre du vieil homme… Il m’attendait. Avant même que je ne dise quoi que ce soit, il courut vers moi sans aucune hésitation. Il donna ensuite un violent coup d’épée, coupant ainsi l’intégralité de mon visage. Je tombai juste au sol, avant de planter ma lame de sang vers le guerrier qui continuait à me foncer dessus. Enfin… Ils étaient tous mort ! Mais je n’avais pas le temps de célébrer ma victoire ! Le bateau qui attendait près de la plage allait peut-être bientôt remarquer le cadavre du marchand ! Je me mis alors à courir vers la plage.
A mon arrivée, un ciel bleu qui s’étalait sur l’horizon… Mais plus aucun bateau en vue… Ma seule sortit n’était plus là… Je fis alors demi-tour vers mon village. Quelqu’un allait bien finir par venir me chercher de toute façon… Pendant le retour, je réfléchissais… Pouvais-je vraiment être un noble ? C’est alors que je repensai aux livres que j’avais lu sur le sujet. Ils disaient tous que l’apparence était très importante. Ma blessure au visage allait m’empêcher de réaliser mon rêve… Ils m’auront ennuyé jusqu’au bout…
Je me mis donc à la recherche du chariot sur lequel était le marchant d’il y a peu… Il n’était pas bien loin de la plage, proche de là où était le bateau. A l’intérieur du chariot : Des caisses remplis de babioles. Des bijoux, des ornements… Et un masque. Sans même me poser de question, je l’enfilai. Il m’allait à merveille… Il y avait aussi une dague assez simple, mais bien plus pratique et élégante que celle qu'utilisaient ces singes. Je n’avais plus qu’à attendre qu’un autre bateau s’arrête près de l’île… Mais qu’allais-je faire en attendant… Oh, relire mes livres sur la noblesse, et gouter un peu du thé que ce marchand transportait ! Cela me changerait de la chair humaine… Ah… Je haïssais les habitants d’Enca…

Autres:
Aron est quelqu'un de calme et réfléchis. Malgré son allure noble, il a néanmoins des restes de son éducation primitive, et peut parfois sembler étrange.

Arme:



Fiche du mage
Guilde: Aucune
Rang: En apprentissage
Aeternanos: 0
avatar
Aron Eldaciel
Apprenti magicien
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 29
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Aoû 2016, 16:08
         
Validation de Aron Eldaciel


Bonjouuur !

Eh bien Aron, c'est... propre ! Non, c'est le mot, vraiment.  
Un peu plus sérieusement :

Pseudo - ★★
"Eldaciel", ça ne sonne pas très sauvage, mais c'est harmonieux, ça me convient. Peut-être que pour le coup j'aurais préféré "Retter" J'aimais bien Arrion Retter, j'ai l'impression que c'est plus ton style ! Mais ce n'est que mon avis. En revanche, "Eldaciel" pour le coup ça fait très noble. As-tu pensé que cela pourrait être un nom qu'il s'est donné après avoir quitté sa tribu ? Son nom de naissance pourrait être plus brut, et celui là être arrivé après.

Avatar - ★★★
Cohérent avec l'histoire. Au Comité on aime les masques, j'approuve ! D'ailleurs ça me donne une idée pour ton intégration. Que dirais-tu d'être le petit protégé de Chef, l'homme avec le masque ? Vous pourriez faire de très belles choses ensemble.

Magie - ★★★
J'approuve encore plus ! C'est une magie qui correspond parfaitement à ton personnage, à son histoire, et à la guilde. Un enfant qui boit du sang, puisqu'il est cannibale, et qui développe une magie liée à ça, cela me semble être une jolie coïncidence.

Histoire -
Globalement, j'apprécie l'originalité. Je mets un bémol sur les quelques incohérences qui parcourent ton récit (je pense notamment à ces trois là : le noble qui vient au rendez-vous alors qu'il ne connait pas Aron et qu'il vient de se faire chasser par une horde de sauvages ; Aron qui réussit à assassiner tout son village (je veux bien qu'il y soit arrivé, il est sûrement plus futé et habile que les habitants, mais c'est un véritable exploit) ; Aron qui tente de rejoindre le bateau avec le visage coupé.). Je compte sur toi pour ajouter plus de difficultés et de contre-temps à tes entraînements !

Mental - ★★
Ça me parait très intéressant ! Je compte vraiment sur toi pour faire ressortir ses réflexes primitifs dans un premier temps. Je suis pressée de voir à quel point il peut être hanté par son éducation.

Mise en page -
Classique, discret, propre. Rien à dire T'as pas déformé le code, c'est déjà ça !

Style d'écriture - ★★
Il persiste quelques fautes, mais je ne me suis pas arraché les yeux, c'est une bonne chose. Veille à prendre un style un peu plus romanesque et moins spontané. (J'entends par là, écrire un peu plus de phrases du type "sujet verbe complément" sans les entrecouper de "..." ou de "!".) Je suis consciente que c'est un style comme un autre, je t'avouerai cependant que j'aime moins.


Voilà, avec tout ça tu me semble plutôt bien parti Il va être temps de discuter de ton intégration. Je préconise donc la rencontre avec Chef, dis-moi si cela te convient.
VALIDÉ AU RANG DE NOVICE



Fiche du mage
Guilde: Le Comité
Rang: SS+
Aeternanos: 350 001
avatar
Leah
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Féminin
Messages : 468
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 23 Aoû 2016, 19:47
         
Pour le nom, c'est bel et bien un nom qu'il s'est donné après avoir quitté sa tribu, mais maintenant que tu le dis, je n'ai pas pensé à le préciser :(
L'idée de l'intégration me plait beaucoup ! *-* Je vais prendre en compte tes critiques :D



Fiche du mage
Guilde: Aucune
Rang: En apprentissage
Aeternanos: 0
avatar
Aron Eldaciel
Apprenti magicien
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 29
Voir le profil de l'utilisateur
         
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé