RSS
RSS




[Mission - Expérimenté] Alpha Lyrae

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Sam 27 Mai 2017, 19:06
         
Mission ♦ Alpha Lyrae
« Je vous ai sous-estimés...
— Rends-toi, Jean-Klaude, ne causons pas plus de grabuge... » maugréai-je, un œil à demi clos.

Mon bras lacéré plus tôt par l’attaque de Diesel était douloureux. Le combat contre mon alter ego m’avait permis d’en faire abstraction, mais le sang coulait abondamment. Soudain, une espèce de ruban blanc flotta dans ma direction. Au début surprise et réticente à son contact, je compris vite qu’il s’agissait d’un bandage de papier fabriqué par Liesel et je l’en remerciai.

« Je ne peux pas abandonner ma patrie !! hurla Jean-Klaude, faisant trembler de détermination l’air autour de lui.
— Laisse-nous au moins nous expliquer ! Regarde-toi, genoux à terre... Ta révocation de nos doubles démoniaques a échoué, cette fois-là.
— Ne dites pas de bêtises...
— Ton pouvoir est puissant, mais tes forces t’ont abandonné sur le moment. Ou bien as-tu été trop confiant ?
— Silence... »

Malgré mes paroles, se voulant pourtant convaincantes – par déstabilisation psychologique –, Jean-Klaude campait sur ses positions. Le crime qu’avaient commis Diesel et Nani avait-il été si cruel, si insoutenable, que le surintendant avait perdu l’usage de sa raison ?

Au fur et à mesure que Liesel et moi nous approchions, à pas légers, de Jean-Klaude, l’homme se raidissait, tremblait de plus belle. Des larmes coulèrent de nouveau sur ses joues, reflétant le soleil couchant. L’astre ensommeillé ne resterait pas bien longtemps avec nous.

C’est alors que, lentement, l’air se manifesta autour de nous. Jean-Klaude en était à l’origine, poings serrés. Les vents se concentrèrent et s’agitèrent dans les environs. Invoquait-il un nouveau double démoniaque ? Il semblait épuisé, pourtant.

« J’ai lu dans vos cœurs, mages noirs. J’y ai trouvé une personne chère. Une personne plus chère que LA JUSTICE à vos yeux ! »

Quand l’air s’irrita, formant une tornade massive devant l’homme seul, je sautai en arrière et Liesel me suivit. C’était donc cela... Le nuage s’intensifia brusquement avant de laisser tomber ses volutes. Droit devant, je crus apercevoir les pieds d’une chaise... Tout s’estompa en quelques secondes, nous laissant sous le choc, ébahis, ébaubis, éplapourdis.

Sur une chaise volante semblable à un trône maléfique se tenait un homme. Ses cheveux bleus, longs, son iris gauche, doré et ses vêtements noirs ne laissaient place à aucun doute. Il arborait un large sourire, doux et cruel à la fois.

« Je suis Mutsegu. »

Mutsegu

by Nina




Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 148 550
avatar
Nina Andersen
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Féminin
Messages : 324
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai 2017, 19:07
         

Mission ♦ Alpha Lyrae



« M-Maître Mugetsu !?
— Mutsegu.
— Mugetsu ?
— Mutsegu ! L’Aleffe du Krisocrâne !
— D’accord... »

Ainsi avait-il vu au plus profond de nos âmes et avait invoqué un Ange. Nous étions, Nina et moi, face à l’Aleffe Mutsegu, membre du Krisocrâne. Jean-Klaude tirait sa force de la justice et nous étions les cibles. Autour de la place, les groupes de gens qui s’étaient réunis pour nous observer s’enfuirent en sentant leur gardien combattre enfin sérieusement.

Jean-Klaude nous montrait son vrai pouvoir. Il se releva, toussota, puis son visage prit l’air le plus sérieux que ses traits pouvaient afficher. Nina et moi n’allions pas faiblir, coûte que coûte, nous connaissions la vérité, il nous fallait lui faire entendre raison.

« Mutsegu, je t’ordonne de les combattre. Tu as carte blanche.
— Êtes-vous sûr, monsieur Jean-Klaude Kauffmann ? »

L’homme descendit de son trône qui disparut aussitôt et s’agenouilla devant le soldat. Ce dernier apposa sa main délicatement dans la chevelure du jeune bleuet et sourit chaleureusement, comme il nous souriait autrefois à nous. Pourquoi se ralliait-il ainsi aux forces du mal ? Si la justice était biaisée, c’était à la vérité d’intervenir ! Je ne pouvais tolérer une telle traîtrise de la part d’un tel homme ! Une salve de papier coupant s’envola vers Mutsegu qui disparut en emportant l’attaque dans une autre dimension. La bourrasque frappa en plein dans mon dos par surprise, alors que Mutsegu s’y trouvait désormais.

« Vous voyez, commença Jean-Klaude, vous êtes des traîtres. »

Des nuages noirs à l’horizon couvraient le peu de soleil que le crépuscule nous laissait entrevoir, nous plongeant ainsi dans les ténèbres.

Fiche de RP (c) Miss Yellow




Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 94 366
avatar
Liesel Engelwald
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 260
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai 2017, 19:07
         
Mission ♦ Alpha Lyrae
Alors comme ça, le combat était loin d’être terminé... Mutsegu semblait moins bien bâti que le véritable maître d’Aeternitas mais il dégageait une aura... Une aura attirante... Même si je savais que Liesel s’était fait blesser par sa propre attaque, je ne pouvais détourner les yeux de Mutsegu. Je sentais mes joues aussi chaudes que la couleur carmine de son œil droit…

« Nina, qu’est-ce qui t’arrive ?! cria Liesel.
— Je... Il est si beau... »

Mutsegu avait revêtu un costume noir et blanc provenant d’une autre dimension. Il était habillé comme... un majordome. Il me fixait, me souriait tendrement... Alors qu’il s’approchait de moi, Liesel tentait de bouger mais chaque fois qu’il progressait d’un pas, il revenait à sa place, piégé dans une bulle dimensionnelle. Puis l’homme s’arrêta devant moi et fit la révérence. Prit ma main. L’embrassa. Je tombai à genoux, le cœur battant la chamade.

« Nina, reprends-toi, ce n’est pas un vrai majordome, c’est Mutsegu !!
— Elle ne t’écoutera pas, ricana l’Aleffe. J’ai piégé sa raison dans une autre dimension. Tant qu’elle ne la retrouve pas, elle ne pourra pas se battre.
— Mais c’est impossible enfin !
— ... Oui, c’est impossible. J’ai juste empli ses narines d’un parfum aphrodisiaque en me présentant à elle sur les critères de ses fantasmes.
— Petit coquinou, huhu ! » couina Jean-Klaude, les joues colorées comme un pétale printanier.

Prenant conscience de ses propos, une partie de moi tenta de s’extraire de cette situation honteuse. L’autre, néanmoins, persistait, fascinée par le majordome qui me faisait face. Il était trop puissant... Il me fallait me défaire de l’emprise de son sortilège !

by Nina




Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 148 550
avatar
Nina Andersen
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Féminin
Messages : 324
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai 2017, 19:08
         

Mission ♦ Alpha Lyrae


J’étais désemparé. Comment Nina pouvait-elle me faire ça ? Venait-elle de rejoindre les forces du mal et de me trahir ? Une colère violente montait en moi, cette même colère que j’avais ressentie lorsque mon premier avion de papier s’était écrasé contre le sol, enfant, une colère de déception. Luftfahrtorigaminiedergeschlagenheit. Tel était le nom qui caractérisait cette émotion. Je me retrouvais désormais seul face à tous. Abandonné. Nina venait de me trahir et avec moi, toute la guilde Aeternitas. Je devais à présent affronter mes deux alliés, car j’étais le seul à détenir la vérité. Une voix familière résonna dans mon esprit.

« Liesel ! Ne cède pas à la colère !
— Qu-Qui es-tu ?
— Je suis toi, dans ton esprit, la raison avec qui tu discutes parfois et croyant que c’est Alkael qui te répond.
— A-Ah ? Enchanté. Pourquoi ça ?
— Car Nina ne se contrôle pas, tu dois agir et la sauver. Tu détiens la vérité sur cette affaire. Ne laisse pas Jean-Klaude vous diviser !
— Tu as raison, moi ! Je dois me battre !
— Oui ! »

Je secouai la tête et dispersai autour de moi un nuage de papier si épais qu’il était impossible de me voir. Je concentrai toute mon énergie dans ce nuage afin de réussir mon coup. Les feuilles changeaient de couleur tour à tour. Je fermais les yeux, me laissant porter par mon imagination et mon instinct dans ce sortilège qui changerait le combat du tout au tout, j’en étais certain. Les feuilles devinrent noires et mauves. S’il fallait me parer des couleurs des ténèbres pour faire triompher la lumière, soit. Un vif éclat surgit tout autour de moi et l’instant d’après, je me tenais debout, une montre à gousset à la main. Je jetai un regard à Nina, attendant une quelconque réaction face à ma carte maîtresse : l’habit de majordome en papier coloré.

Liesel

Fiche de RP (c) Miss Yellow



Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 94 366
avatar
Liesel Engelwald
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 260
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai 2017, 19:08
         
Mission ♦ Alpha Lyrae
D’un coup d’un seul, Liesel disparut dans un flot de papier inarrêtable. Un flash s’imposa à ma vue, mettant mon esprit en pause l’espace d’une seconde.

Quand je retrouvai ma contenance, Liesel était paré d’un costume noir, une cravate mauve et un veston rayé. Avec la montre à gousset qu’il tenait et son apparence d’albinos, il ressemblait à ce qu’aurait pu être la forme humaine d’un lapin pressé par le temps, bien connu de la littérature. Je ne savais pas quel pouvoir il avait employé, mais Mutsegu semblait abasourdi : sa technique de séduction-déstabilisation avait échoué !

« Merci Liesel. Tu as réussi à contrer le sortilège.
— Quoi ?! Comment a-t-il su qu’elle n’aimait que les hommes plus âgés ?! Que le seul moyen de la ramener à elle était de briser son fantasme en lui présentant un homme plus jeune ?! » s’indigna Mutsegu.

Je me levai alors, doucement. Au-dessus de ma tête, les nuages noirs s’ouvrirent en cercle, laissant glisser la lumière mordorée du ciel crépusculaire droit sur moi. L’ombre sur mon visage penché en avant rétrécissait au fur et à mesure de ma levée. Cet homme s’était joué de moi et j’allais lui faire payer. L’issue de ce combat serait en ma faveur, ou plutôt en la faveur d’Aeternitas. Le Chrysokrone vaincrait le Krysocrâne. La justice…

« La justice triomphera ! »

Pleine de ferveur, je lançai un regard meurtrier et sanglant à l’alter ego de mon Maître. Chacune de mes mains s’électrifia avec une intensité de huit ampères, mon maximum à l’heure actuelle. Profitant de la proximité avec Mutsegu, je lui assénai deux coups de paumes. Sa tenue de majordome se déchira et tomba en lambeaux, ne laissant qu’une lueur divine pour cacher son intimité. Il tomba à genoux.

Lorsqu’il reprit ses esprits pour remettre ses anciens vêtements, Liesel et moi avions déjà pris nos distances.

« Je vois... Vous voulez donc jouer sérieusement... »

Une zone enflammée nous entoura subitement, Liesel et moi. Les murs de flammes se rapprochaient dangereusement sans nous laisser la moindre chance de l’éviter. Ils étaient bien trop élevés !

C’est alors que j’eus une idée. Elle était dangereuse car nous volerions haut, mais si nous parvenions à nous réceptionner, cela pourrait nous accorder un fantastique effet de surprise. Néanmoins me fallait-il être rapide : si le sort se rapprochait trop de nous, mon magnétisme pourrait succomber.

« Liesel, approche-toi de moi autant que possible. Je vais nous faire passer au-dessus des parois, mais ça risque de tourner. Tiens-toi prêt à regagner ton équilibre avant de tomber... »

Sans plus d’explications, nous fûmes entourés d’un champ magnétique rotatif, puis un autre. Comme prévu, nous commençames à tourner dans tous les sens et j’avais beaucoup de difficulté à contrôler mes mouvements. Après tout, jamais je n’avais utilisé Merry Go Round sur moi... Je prévins Liesel de l’envol avant de générer, non sans mal, un champ magnétique subsidiaire. Le cri viril de Liesel me vrilla les tympans, tandis que la brusque élévation me retourna l’estomac... Mais grâce à cela, les flammes s’étaient refermées sur le vide. Tout ce qui importait était maintenant de retomber sans encombre... Mutsegu ne semblait pas encore nous avoir vus.

by Nina




Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 148 550
avatar
Nina Andersen
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Féminin
Messages : 324
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai 2017, 19:09
         
Mission ♦ Alpha Lyrae


Un cri m’échappa lorsque nous fûmes propulsés dans les airs après avoir tourné dans tous les sens. Reprendre mes esprits fut difficile mais j’avais tout de même réussi à me ressaisir avant de m’écraser au sol. Mon habit de majordome se désagrégea, remplacé par ma tenue précédente, puis je l’utilisai pour former autour de nous un parachute. Nous pouvions ainsi arriver sans encombre. En tombant, hors de la vue de Mutsegu, nous en profitâmes pour attaquer. Notre ennemi réagit, tout naturellement, en se tournant vers nous, blessé.

« Vous ne me laissez pas le choix ! »

Au sol, une nouvelle fois, nous étions pris au piège dans une bulle dimensionnelle, car en courant vers Mutsegu, nous revenions toujours à la même place.

« Niel… Wielg… Mion…
— Mutsegu, non ! Tu risques de détruire la ville !
— Mais je pensais que… D’accord, maître Jean-Klaude Kauffmann. »

Mutsegu s’agenouilla face à son maître, ce qui nous laissait une ouverture. De nombreuses lames volèrent vers Mutsegu, tant faites de papier que de métal, mais celles-ci disparurent immédiatement dans une autre dimension.

Mutsegu concentra son énergie et tout autour de lui apparurent des chaises qui lévitaient.

« Que compte-t-il faire !? » pensai-je à haute voix au moment où les chaises volèrent vers nous.

Il fut facile de dresser un mur pour nous protéger. Enfin, Mutsegu ne s’attendait pas à ce que Nina prenne le contrôle des vis et des boulons des chaises pour les renvoyer sur lui.

Mutsegu s’écroula, couvert de bosses et de bleus. Jean-Klaude quant à lui tenait à peine debout, épuisé par ce combat.

Fiche de RP (c) Miss Yellow



Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 94 366
avatar
Liesel Engelwald
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 260
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai 2017, 19:09
         
Mission ♦ Alpha Lyrae
« Dans les dents, espèce de détra-... commençai-je à crier avec enthousiasme, le sadisme emplissant mon regard et mon sourire, avant de me rendre compte de la publicité de mon comportement. Hum. Jean-Klaude, c’est fini pour toi. Tu n’as plus assez d’énergie pour te battre encore. »

L’homme au crâne rutilant se leva, silencieux, léger, et nous fixa longuement. La brise parcourait la place désormais brisée par la colère de nos combats, se faufilait sur nos têtes échevelées – sauf en ce qui concernait Jean-Klaude – et rafraîchissait les ardeurs des assauts. Nous pouvions reprendre notre souffle et baigner dans cette fraîcheur car, en effet, les combats précédents nous avaient fatigués.

Aucun mot ne fut prononcé durant au moins deux minutes, longues et rudes à supporter. Le surintendant semblait en plein dialogue avec son lui intérieur, hésitant à nous écouter ou repartir à l’attaque.

« La mort est partout... murmura-t-il d’une voix rauque et sombre.
— Où ça ?
— DERRIÈRE VOUS ! »


Son hurlement nous poussa à regarder derrière nous mais... Nous étions tombés dans un piège ! En nous retournant, Jean-Klaude avait disparu. En scrutant les environs, je remarquai une silhouette sombre tournant le coin d’une rue, en direction de la forêt. Je me mis à courir et entendis que Liesel me suivait. J’étais fatiguée mais le plus important n’était pas mon sommeil : nous avions des comptes à régler !

Très vite, les rues furent jonchées de pans de papier transformant Vega en un immense labyrinthe, en vue de bloquer notre cible. Quant au contenu de ma dimension de stockage, il se retrouva bien vite aux quatre coins des pavés. Le bougre esquivait bien…

Le soleil était sur le point de se coucher quand Jean-Klaude, toujours aussi véloce, pénétra la forêt. Lorsque nous arrivâmes à son orée, une allée, large et parée de bancs et lampadaires nous faisaient face. Sur l’un de ces bancs... un homme.

L’homme mystérieux

by Nina




Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 148 550
avatar
Nina Andersen
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Féminin
Messages : 324
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai 2017, 19:10
         

Mission ♦ Alpha Lyrae


Nous arrivâmes face à cet homme alors que je tombais à genoux de fatigue. On devait entendre mon souffle jusqu’à plusieurs kilomètres. Jean-Klaude avait réussi à nous semer aisément. Je comprenais pourquoi malgré son âge il continuait à chasser lui-même les voyous, car il avait de l’énergie à revendre. J’étais rapide, mais peu endurant… Pourtant, en me relevant avec beaucoup de difficultés, je pus voir assis sur un banc un homme qui portait un chapeau ainsi qu’un long imper dont la couleur semblait gris-orange avec l’éclairage ambiant. Son borsalino semblait recueillir la lumière artificielle tout en protégeant l’homme en dessous. Pourquoi diable porter un chapeau en pleine nuit ? Je ne pouvais en déduire qu’une chose : cet homme était là depuis bien avant la tombée de la nuit et il avait donc vu Jean-Klaude passer !

« Bonjour monsieur, auriez-vous vu un homme, assez vieux, avec une moustache, comme la vôtre, passer ici ?
— N-… Yé… euh… Yé souis désoulé méssieur, mais yé n’ai pas vu Jean-Klaude… »


La voix avec laquelle il parla me semblait familière, pourtant son accent exotique très prononcé ne m’aidait pas à déterminer à qui elle me faisait penser.

Alors que nous allions tourner les talons pour rentrer à l’hôtel et attendre le jour, je revins sur mes pas pour questionner un peu plus l’homme, qui était devenu suspect.

« Attendez… Hein ? Où est-il passé ? »

Nina et moi fûmes surpris de constater que l’individu avait totalement disparu de notre champ de vision. Cependant, on apercevait, derrière un buisson, contre le grillage, le chapeau de l’homme dépasser.

« On vous voit, monsieur. Vous me paraissez suspect. Comment savez-vous que nous sommes à la poursuite de Jean-Klaude ? lança Nina.
— Y-… Y-… Yl n’y a personne ici, señorita.
— Vraiment ? Bon, rentrons dans ce cas Nin-… Attendez, s’il n’y a personne, qui parle !?
— … Personne, señor. »

Je voyais Cläre clair dans son jeu. Il était caché et voulait nous faire croire qu’il n’était pas là ! Je sautai par-dessus le grillage et soulevai le chapeau, mais ne trouvai qu’un feuillage abondant. L’homme n’était plus là.

« Montrez-vous !
— Guten abend, que cherchez-fous, mes cheunes petits amis ? clama une voix derrière un journal.
— Ah, monsieur, nous cherchons deux hommes, un avec un chapeau et l’autre chauve. »

En s’approchant, nous vîmes que ce type assis à lire portait le même imper que le mystérieux individu, probablement une marque produite en série.

« Ach so, eh bien il n’y a personne ici, ach ach, absolument personne, nicht kein personnen ici, entschuldigung. »

C’est seulement en entendant ces dialectes nordiques que je compris que l’homme au chapeau et l’homme au journal étaient la même personne !

« Si vous savez que nous cherchons Jean-Klaude, cela ne peut vouloir dire qu’une chose. Vous nous surveillez. Car vous êtes… UN ESPION MAGE NOIR ! »

Le journal se déchira sous mon ordre et révéla un feuillage abondant placé dans l’imper. Je n’eus le temps cependant de comprendre l’objet face à moi qu’un homme surgit derrière Nina et hurla.

« MAGE NOIR !? OÙ !? MOI, JEAN-KLAUDE KAUFFMANN, REFUSE DE VOUS LAISSER EN VIE ! POUR LA JUSTIIIIICE ! »

Il y eut un long silence, très long, lorsque nos regards se croisèrent.

Fiche de RP (c) Miss Yellow



Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 94 366
avatar
Liesel Engelwald
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 260
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai 2017, 19:10
         
Mission ♦ Alpha Lyrae
Jean-Klaude Kauffmann. Cet homme, décidément, n’avait de cesse de nous faire tourner en bourrique ! L’étrange individu aux relents de paëlla ne me disait rien qui vaille. Sans parler de son camarade au journal, bien trop suspect... Qui donc pouvait bien lire son quotidien de cette manière, caché derrière le papier ?

Liesel le déchira pour ne laisser apparaître que de la verdure. Mes nerfs commençaient à n’en plus pouvoir... Et Jean-Klaude restait introuvable ! Enfin, c’était ce que je pensais. J’allais employer la manière forte avant de voir, ou plutôt d’entendre, en premier lieu, l’enthousiasme de Jean-Klaude surgir des troncs !

Alors qu’un ange passait, j’assimilais l’information qui venait de se présenter à moi. L’homme chauve avait surgi de nulle part, se jetant lui-même dans la gueule du loup, alors que nous avions passé de longues minutes à s’épuiser pour le chercher. Soit dit en passant, nous n’avions pas besoin de cela : la course poursuite s’en était formidablement bien chargée.

Il ne vit néanmoins rien venir lorsque Liesel et moi nous jetâmes sur lui, tels le chat, pour l’immobiliser au sol.

« Lâchez-moi, scélérats ! Vous allez me contaminer avec vos microbes de magie noire !
— Tiens-toi tranquille ou je t’étrangle. »

Ma voix s’était faite grave et mon propos sans détour. Mes iris assombris le regardaient de haut, j’étais excédée. Je faisais peur aux gens, il n’y avait aucune raison que cela ne fonctionne pas sur ce crâne dénué de kératine. J’aurais pensé qu’il succomberait, mais... il n’en fut rien. Il semblait plutôt très perturbé par le contact appuyé de Liesel sur son propre corps, au vu de ses pommettes rougissantes.

« Liesel... »

J’étais très gênée. Ce type de gêne particulièrement malaisante, lorsque l’on se trouvait dans une situation que nous aurions préféré ne jamais imaginer, pas même en rêve. Je devais avouer, néanmoins, que le jeune homme semblait infiniment plus touché que moi. Pour ainsi dire, il ne bougeait même plus, comme pétrifié par la voix soudain suave de Jean-Klaude.

« Il suffit, Kauffmann ! » clamai-je, brisant l’aura rosé pamplemousse ayant empli les lieux.

Mais au moment où je sortis ma dague pour le menacer, comme il refusait irrémédiablement de se soumettre, une tempête blanche nous emporta.

« Ah non, pas encore ! » maugréai-je.

Dos à un tronc particulièrement dur, je mis quelques secondes à reprendre mes esprits et entrouvrir les paupières... et alors je vis.

Un torse musculeux, huileux, tatoué d’un dragon azuré. Un pantacourt comme seul vêtement. Une longue chevelure brune, tressée, mais surtout... De longue griffes sur le point de trancher ma gorge.

« Ne touchez pas au Grand Maître, mage noire, ou moi, Janklode, vous annihile.
— Non ! Janklode, ne fais pas ça ! Je... Je... L’odeur de Liesel ne ment pas... Je dois réellement avoir fait une erreur... Ce ne sont pas...
— N’en dites pas plus, Grand Maître. Votre instinct de Dragon Bleu ne vous perdrait jamais. »

Janklode

by Nina




Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 148 550
avatar
Nina Andersen
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Féminin
Messages : 324
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai 2017, 19:11
         

Mission ♦ Alpha Lyrae


C-Cette situation était… probablement la plus horrible qu’il m’ait été donné de vivre. Il venait de murmurer mon nom… le murmurer… sensuellement… Je n’avais plus la force, plus la force d’agir, de résister, de me battre. Il pouvait me laisser dans les bras de la mort, tout était mieux que les griffes de Jean-Klaude Kauffmann. Janklode apparut, pourtant je n’en avais que faire, il pouvait bien m’emmener dans l’au-delà, plus rien n’avait d’importance.

Il évoqua encore mon odeur. Je voulais rentrer chez moi et ne plus jamais en ressortir. Je me sentais souillé par cet homme. Nina et Jean-Klaude se relevèrent, pourtant je restai accroupi, très profondément inerte. Il y eut un dialogue dont je n’avais saisi aucun mot, je n’en savais rien, je ne voulais plus rien savoir. La voix de Sirius vint s’imposer à mon esprit.

« Liesel ? Tu pourrais te relever et aider Nina, peut-être ? Au lieu de jouer les saintes nitouches, là.
— (Après un vide aussi grand que le cosmos.) Tu… réalises… ce qu’il vient de m’arriver ?
— Il a juste murmuré ton nom… Moi aussi je peux le faire, regarde, “Lieseeeel”.
— M-Mais… »

Tout à coup, l’immatériel changea sa voix et susurra à mon oreille une nouvelle fois mon prénom, avec la voix de Jean-Klaude. C’était trop. Il me restait deux solutions : soit je me laissais faire et j’allais succomber à cette paralysie, soit je me relevais et me battais de front. En sentant dans mon dos des frissons que j’imaginais être des versions minuscules de Jean-Klaude marcher sur moi, je me redressai comme un roseau, plus énervé que jamais, en transe.


« Sirius, Vega, allez au diable ! Jean-Klaude, je ne Rigel plus maintenant, tu Pollux mon air. Hein, t’es qui toi ?
— Je suis Janklode, double maléfique de Jean-Klaude. Le Dragon Bleu vient de me redonner vie, il est normal de protéger ses géniteurs. Vous avez tenté de me l’enlever, je dois donc me venger et vous tuer. »

La chevelure tressée de l’homme flottait continuellement dans le vent malgré la brise trop légère pour ce faire. Il tenait entre ses griffes Nina, en otage, je me devais de la sauver. Il fit un pas en avant dans l’intention de m’intimider mais, aussitôt, tomba à la renverse et se trouva pendu comme un saucisson à un piège qu’avait installé Jean-Klaude pour nous attraper.

« Grand Maître… vous avez tenté de m’arrêter ? Je ne souhaitais que votre protection, votre bonheur ! Je me sens trahi. Le Dragon Bleu me tourne le dos et me voilà seul. »

Janklode sectionna la corde d’un coup de griffe et retomba agilement.

« Vous serez tous les trois mes adversaires dans ce cas. »

Fiche de RP (c) Miss Yellow



Fiche du mage
Guilde: Aeternitas
Rang: Expérimenté
Aeternanos: 94 366
avatar
Liesel Engelwald
Sorcier travailleur
Sexe (IRL) : Masculin
Messages : 260
Voir le profil de l'utilisateur
         
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant